Pourquoi créer son composte

Pourquoi créer son propre composte.

Le compostage est une méthode simple et efficace de transformation des déchets organiques en un amendement riche en nutriments pour le sol. Il s’agit d’un processus naturel de décomposition des matières organiques par des micro-organismes et des invertébrés.

En mettant en place un compostage chez soi, on peut réduire le volume de déchets envoyés à la décharge, produire un engrais naturel pour le jardin ou le potager, et donc réduire son empreinte carbone.

Dans cet article, nous allons explorer les raisons pour lesquelles il est important de mettre en place un compostage chez soi, les avantages environnementaux, les avantages économiques, les avantages pour la santé et comment démarrer un compostage.

Il existe plusieurs types de composte comme par exemple le lombricomposteur particulièrement adapté aux appartements.

Pour l’environnement

L’un des avantages à mettre en place un compostage chez soi est le souci écologique. Au lieu de les mettre dans un sac plastique puis dans la poubelle grise, en compostant les déchets organiques tels que les restes de nourritures, les feuilles, les branches et les tontes de gazon, on peut réduire le volume des déchets qui finissent dans les décharges et qui seront incinérés.

Selon l’association Zero Waste France, les biodéchets représentent 85kg par personne et par an.

Cela réduit la quantité de gaz à effet de serre émis par les incinérateurs, améliorant la qualité de l’air et contribue à préserver l’espace de stockage des déchets.

Le compostage est également bénéfique pour le sol et les plantes. L’amendement produit par le compostage est riche en nutriments tels que l’azote, le phosphore et le potassium. Ces nutriments nourrissent les plantes et améliorent la santé du sol. Le compostage peut également aider à retenir l’eau dans le sol, ce qui est particulièrement important dans les régions arides.

Les avantages économiques

En réduisant le volume de déchets envoyés à la décharge, le compostage participe activement à la réduction des coûts de collecte et de transport des déchets pour les municipalités.

La réduction de ces coûts va permettre aux services publics de soit rediriger cette somme vers d’autres projets ou de réduire les impôts locaux.

Bientôt une obligation légale

Fin 2023, la loi anti-gaspillage de 2020 rendra obligatoire le compostage pour tous les français. Particuliers, collectivités et industriels seront concernés et devront trier leurs déchets organiques pour les jeter dans des compostes.

Pour créer son engrais gratuitement

Le compostage va permettre, grâce au processus de décomposition des différents éléments biologiques qui vont être jetés à l’intérieur, créer un engrais naturel et fertile.

Cet engrais « fait maison » peut être utilisé pour fertiliser des plantes dans un jardin ou balcon, un potager et pour des gros volumes de composte, des champs destinés à l’agriculture.

Que peut-on mettre dans son composte ?

Il y a plusieurs choses que l’on peut mettre dans un compost pour le nourrir et le maintenir en bonne santé. Les éléments couramment ajoutés au compost comprennent :

  • Les déchets de cuisine, tels que les fruits et légumes, les coquilles d’œufs, les filtres à café, les sachets de thé et les restes de nourriture non protéinée.
  • Les matières organiques, comme les feuilles, les branches, les tontes de gazon, les fleurs fanées, les mauvaises herbes et le foin.
  • Les déchets de papier, tels que les essuie-tout, les mouchoirs, les boîtes d’œufs et le carton (découpé en petits morceaux).
  • Les déchets de maison, tels que les copeaux de bois, les sciures, les cendres de bois, les plumes, les poils d’animaux et les litières de petits animaux (à base de matières naturelles telles que le bois, le papier ou la litière de maïs).
  • Les matières compostables spécifiques, telles que les sachets de compost, les papiers d’emballage et les cartons de lait.

Il est important d’éviter de mettre dans le compost des éléments qui ne se décomposeront pas, comme le plastique, le verre, le métal, le caoutchouc, le cuir et les produits animaux tels que la viande, le poisson et les os. Ces éléments peuvent contaminer le compost et perturber le processus de décomposition.

Click to rate this post!
[Total: 9 Average: 5]